• refugiés



    Tu es connue à dix kilomètres à la ronde,et pas moins ta famille que ton couple officiel.

    Toute ta vie, tu l'as vécue dans la région ; tu es née ici, tu t'es mariée ici, tu as travaillé, tu as fait tes enfants ici, et tu as finalement été infidèle ici aussi.

    Moi qui suis pourtant originaire du coin, j'ai encore sur mes fringues la puanteur des gaz d'échappement du sud de la capitale, les relents d'une autre Wallonie et ce soupçon d'on ne sait quoi d'étranger, sinon d'étrange.     

    Une ballade ensemble nous est à chaque fois une gageure où éviter tes connaissances relève d'un slalom risqué et incertain.

    En définitive, nous nous sommes bien débrouillés dans notre embrouille. Nous avons construit peu à peu notre carnet de bonnes adresses intimes où jamais nous ne passerons désormais officiellement.


    Gabriel



  • Commentaires

    1
    Marie
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 23:53
    que veux tu Gabriel...
    ma ville est si petite, mais si gaie, et moi si vivante, si entreprenante, que j'aborde les gens ainsi tout simplement. J'aime le dialogue...d'où mes nombreuses connaissances. Mais comme tu dis !! Il y a des endroits que je consacre pour "toi" et rien que pour TOI Bisous Gabriel j't'adore.
    2
    Marie
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 23:55
    aime sa ville....
    et ces amis...et puis nous deux on devra "un jour" passer au dessus de tout cela.Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :