• nocturne



    Les petites heures s'écoulent,
    sans martèlement de tambour
    ni couinement de trompette,
    juste le ronronnement électrique
    du réveil sur la table de nuit
    pour rythmer leur sommeil. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> 

    </o:p>
    Elle ouvre un œil vague et se lève,
    il est déjà debout, un café à la main ;
    il la voit arriver, nue et chiffonnée,
    elle se coule contre lui pour un baiser.

    Sur le drap de lit immaculé,
    ne reste, pour traces de leur passage,
    que quelques plis qui s'évaporent
    et les stigmates d'une autre nuit.


  • Commentaires

    1
    Gabriel
    Lundi 4 Août 2008 à 09:00
    Sans doute se rattraperont-ils
    le matin ou à l'heure de la sieste...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :