• 4 commentaires

  •  

    Etre entier, tout d'une pièce, décharné  comme un puzzle, s'incarner à force de remboiter les morceaux ;

    le dire, le crier s'il le faut, s'y adonner, s'y inscrire, le vivre d'un seul tenant,  l'oser,  s'y risquer, s'y projeter ;

    noir ou blanc, froid au chaud, trancher  le gris comme la tiédeur, nier les évidences, écarter raison et compromis...

    Mais de quoi et de qui parle-t-on ?

     

    LARA VIE


     

    photo sur http://www.cocktaildesigners.com/2004/main.htm


    4 commentaires

  •  

    nous sommes très attachés l'un à l'autre

    nous nous promenons deux à trois fois par jour

    même quand il fait un temps de chien

     

    aux abois, je le renifle à la trace

    il me piste derrière, nez à ras du sol

    l'air de rien, nous humons les mêmes vents

     

    nous bâfrons d'ailleurs dans la même gamelle

    nous couchons nos os dans le même panier

    et parfois nous hurlons de conserve à la lune

     

    ce n'est plus de l'amour, c'est de la rage

     

    lara vie


    8 commentaires

  •  

    Si un homme me murmure ça dans le creux de l'oreille (avec cette voix de crooner, bien sûr !), j'avoue que mon compte est bon et que je ne réponds plus de rien...


     


    Lara Vie.


     


     


    GUY MARCHAND    


    DESTINEE (1982)


       


     


    Destinée,


    On était tous les 2 destinés


    A voir nos chemins se rencontrer


    A s'aimer sans demander pourquoi


    Toi et moi


     


    Destinée,


    Inutile de fuir ou de luter


    C'est écrit dans notre destinée


    Tu ne pourras pas y échapper


    C'est gravé


     


    {Refrain:}


    L'avenir,


    Malgré nous doit toujours devenir


    Tous nos désirs d'amour inespérés, imaginés, inavoués


    Dans la vie,


    Aucun jour n'est pareil tu t'ennuies


    Tu attends le soleil impatiemment, éperdument, passionnément


     


    Destinée,


    Depuis longtemps j'avais deviné


    Qu'à toi l'amour allait m'enchaîner


    Quand je rencontrerai ton regard,


    Quelque part,


     


    Destinée,


    Où es tu toi qui m'est destinée


    Si jamais vous vous reconnaissez


    Je voudrais vous entendre crier


    M'appeler


     


    {Refrain}


     


    Destinée,


    Encore un fois le cœur déchiré


    Je suis un clown démaquillé


    Le grand rideau vient de se baisser


    Sur l'été


     


    Destinée,


    On était tous les 2 destinés


    A voir nos chemins se rencontrer


    A s'aimer sans demander pourquoi


    Toi et moi


     


    {Refrain}


     


    Destinée,


    On était tous les 2 destinés


    A voir nos chemins se rencontrer


    A s'aimer sans demander pourquoi


    Toi et moi


     


    Destinée


    Inutile de fuir ou de luter


    C'est écrit dans notre destinée


    Tu ne pourras pas y échapper


    C'est gravé


     


    Destinée


    Encore un fois le cœur déchiré


    Je suis un clown démaquillé


    Le grand rideau vient de se baisser


    Sur l'été


     


    19 commentaires

  •  

    ... IL dormouiche comme un barbare


    et IL mâchonne ses ronflements)


     


    Je me lève d'une main droite à tâtons


    (de la gauche, je suis plutôt adroite.


    Je tricote des petons dans l'escalier.


    Le carrelage est glacé et crémeux.


     


    ... Les toilettes... La sale d'ô.


     


    Miroir CAUCHEMARRE !


    (QUI m'a changé la déco ?)


     


    Dans les ébats, en haut et bas de la nuit,


    je m'étais trompinée de côté de LUI :


    j'avais chaussé SES lunettes


    et mis SES pantoufles à mon cou.


     


    LARA VIE.


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique