• Marie dit :

    oui tu peux tout

    Gabriel dit :

    Peux tout quoi ?

    Gabriel dit :

    te déshabiller ?

    Gabriel dit :

    te caresser ?

    Gabriel dit :

    te lécher ?

    Gabriel dit :

    te pénétrer ?

    Gabriel dit :

    te faire jouir ?

    Marie dit :

    mais tu peux aussi faire tout le reste

    Gabriel dit :

    jouir en toi ?

    Gabriel dit :

    t'embrasser ?

    Gabriel dit :

    m'endormir près de toi ?

    Gabriel dit :

    te réveiller en pleine nuit ?

    Gabriel dit :

    te faire l'amour encore ?

    Gabriel dit :

    te réveiller le matin ?

    Gabriel dit :

    avec un petit déjeuner ?

    Gabriel dit :

    ouvrir la fenêtre ?

    Marie dit :

    doucement le réveil du matin

    Gabriel dit :

    écouter le bruit des vagues ?

    Marie dit :

    moi il me faut du temps

    Gabriel dit :

    en se bécotant partout partout ?

    Marie dit :

    oh oui les vagues

    Gabriel dit :

    je peux tout ça ?

    Marie dit :

    tout tout tout tu peux volontiers

    Gabriel dit :

    je marche...

    Marie dit :

    moi aussi



    (souvenir du 21 avril)


    2 commentaires


  • NE LES REGARDE PAS

    NE LES ECOUTE PAS

    NE LEUR DIS RIEN

    EMBRASSE-MOI...


    Gabriel
    (souvenir du 2 avril)



    1 commentaire


  • JE NE VOIS PLUS RIEN

    JE N'ENTENDS PLUS RIEN

    JE NE DIS PLUS RIEN

    JE T'



    Gabriel
    (souvenir du 2 avril)


    1 commentaire
  • eux



    « Nous ne nous sommes plus serrés dans les bras l'un de l'autre depuis quatre jours maintenant. Quatre jours entiers où j'ai le cruel sentiment que « eux » se sont acharnés à occuper tout ton temps, à te vider l'esprit, à t'empêcher de réfléchir, à te récurer le cœur...

    Laisser du temps au temps, c'est aussi les laisser t'interdire de vivre et de choisir, les laisser me bannir de ton décor, c'est leur laisser la chance d'un jour te colloquer, t'interner, te médicamenter, te re-programmer selon leurs lois, leurs règles, leurs avantages.
    Je ne fais pas le poids, mon amour, je suis seul et n'ai qu'un jour de temps à autre pour peser dans la balance.

    Laisser du temps au temps, c'est peut-être aussi laisser vaciller la flamme sans pouvoir jamais plus la raviver. »


    Gabriel

     

    2 commentaires


  • Tu te réveilles. Il fait clair, déjà.
    Tu te mets debout. Tu descends l'escalier.

    Tu vas te pelotonner dans un fauteuil, quelques minutes.

    Tu allumes ton ordi' puis ton percolateur, ou l'inverse.
    Tu te mets en ligne. Tu te balades sur la toile. Le café passe.

    Tu tombes sur cette image.

    Tu souris.

    J'attends ton premier baiser virtuel du jour.



    Gabriel

    (souvenir du 31 mars)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique