• Le vent est tombé, les nuages en lambeaux sont immobiles.
    Vénus est comme un strass dans le lever du jour.


    Des oiseaux se chicanent d'un arbre à l'autre et un coq s'égosille en vain à une centaine de mètres.
    Tout le monde sommeille encore, c'est dimanche.


    Des vaches mugissantes appellent de loin à la traite.
    Il est huit heures, le fermier va débouler sur le chemin.


    Ce petit matin serait magique si seulement tu étais là.




    Gabriel


    2 commentaires


  • « Comme l'autre soir. M'imposer au comptoir du bistrot et m'interposer entre toi et ton mari. Te prendre le menton et t'embrasser. Te dire je t'aime. Devant le monde entier. Oui, je le referai. Si tu le veux.
    Nous nous officialiserons, quels que soient les commentaires, ici ou ailleurs. »


    Gabriel

    6 commentaires


  • Moi aussi, je t'aime de plus en plus.
    C'est fou, c'est dingue, c'est si beau.
    Je me demande ce que Dieu avait en tête quand il nous a fait nous rencontrer.
    P'têt qu'il avait lui-même perdu la boule, en fait.

    C'est l'un des secrets de notre amour. Mais il y en a d'autres, de secrets.
    Chez toi. Chez moi.
    A nous de les découvrir, pas trop vite, doucement, on a le temps.
    Il nous reste pas mal d'années.
    A se vivre.
    A s'aimer.
    Enfin, il est temps !
    T'es folle.
    J'aime ta folie.
    Pouvais-tu t'y attendre, à ce que je le sois aussi ?




    Gabriel.


    2 commentaires


  • « Après des mois de confidences, nous sommes passés au dialogue !

    Tu me parlais de ta vie, de ton passé, de tes manques, de tes souffrances, et rarement de tes joies, je te disais qui je croyais être et mes vies antérieures.

    A présent, nous communiquons sur tout et sur rien, nous échangeons des idées, nous élaborons des projets.

    Nous n'avons plus peur des banalités ou des mots d'amour. »



    Gabriel

    2 commentaires