• Faites des mères !


    Tes enfants sont venus manger à la maison.
    Ils avaient des cadeaux.
    C'est la fête de leur mère.
    Puis, tu es partie.
    Chez ta mère. Sans moi, forcément.
    Oui, nous avons tous une mère.

    Tu es revenue de chez les tiens, quelques heures plus tard.
    Tu étais fin saoule, cuite.
    Tu ne voulais pas l'admettre.
    Je t'ai emmenée sur le lit.
    Je t'ai caressée pour t'apaiser, surtout les pieds.
    Tu t'es endormie, comme tu étais couchée.
    Pour la première fois, je t'ai entendue dormir.
    Tu n'as pas changé de position.

    Tu es belle, dans ta tête et dans ton corps.
    Je t'aime, oui, je dois encore le dire.


    Gabriel


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :